Squadshift, le Tinder interne de l’emploi du groupe ETAM

Les magasins du groupe ETAM (Etam Lingerie, Etam Prêt à porter, Undiz, 123) avaient fréquemment besoin de renfort de dernière minute pour pallier un pic d’activité, une absence imprévue… De leur côté, les hôte(sse)s de vente du groupe, souvent à temps partiel, souhaitaient pouvoir faire des heures complémentaires. C’est pour « matcher » ces deux besoins que Squadshift est né !

ETAM : une application « matche » les besoins des magasins et des collaborateurs à temps partiel

A PROPOS DE...
etam logo

Clichy, France
Retail
8 000 collaborateurs
etam.com

POUR EN SAVOIR PLUS

En novembre 2017, est lancé le projet d’application « Squadshift ».

Jusqu’alors, les managers des magasins Etam, Undiz et 123 faisaient appel à leur débrouillardise. Confrontés à la difficulté de devoir organiser le temps de travail de leurs équipes, tout en devant trouver des solutions pour gérer les imprévus du quotidien, il était fréquent qu’ils appellent leurs collègues des magasins environnants pour obtenir des renforts temporaires en cas d’absences de dernière minute, de pics de charge en période de ventes promotionnelles… Plus de 60 000 heures par an étaient ainsi « échangées » de manière informelle.

Par ailleurs, de nombreuses hôte(sse)s de vente à temps partiel exprimaient le souhait de pouvoir faire quelques heures en plus, à la demande.

 

Pour moi, SquadSHIFT, c’est vraiment un bon plan : je peux faire des heures sup’ quand j’ai envie, et aussi tester de nouveaux magasins. J’ai hâte de « matcher” avec d’autres enseignes pour voir comment ça se passe chez ETAM et 1.2.3

Une utilisatrice

 

Pour tenir compte de ces deux besoins, Squadshift rapproche les salariés du groupe Etam à temps partiel et les magasins à proximité de chez eux.

Comment ?
1/ Le collaborateur ETAM s’inscrit sur Squadshift sur son smartphone
2/ Il renseigne ses disponibilités et/ou consulte les missions disponibles dans le périmètre géographique, qu’il a lui-même défini
3/ Il est notifié des missions à pourvoir et postule via l’application
4/ Le collaborateur reçoit une confirmation par SMS, si sa proposition d’intervention est retenue, il peut alors se présenter au magasin au créneau convenu

 

Tout est géré automatiquement, de manière transparente et en temps réel pour le collaborateur et le magasin :
• Des contrôles automatiques permettent de s’assurer que le salarié ne dépasse pas la limite des heures complémentaires autorisées par son contrat de travail ;
• Les besoins de renfort peuvent être pourvus jusqu’au dernier moment, une heure avant le début du créneau ;
• Les documents légaux sont automatiquement générés par le système d’information du groupe pour faciliter les démarches ;
• Le paiement des heures complémentaires est automatiquement intégré dans les bulletins de paie des collaborateurs réalisant des missions ;
• Un système de « méteo » permet aux participants d’évaluer la qualité du « shift ».

 

 

Plus d’un an après le lancement de l’application :
• 96% des 600 magasins du Groupe en France sont inscrits et actifs sur Squadshift
• 1600 hôte(sse)s sont inscrit(e)s
• 2600 missions ont été postées pour 800 « matches »

L’application connait naturellement un succès plus important dans les grandes agglomérations où la densité des magasins est la plus importante. Des efforts de communication en interne sont nécessaires pour favoriser une adoption plus large de l’application.

 

Je suis vraiment ravie ! J’ai toute confiance en Dina, elle est super pro ! Elle a plusieurs années d’expérience et connaît bien le groupe, je peux vraiment me reposer sur elle. Maintenant, c’est sûr : dès que j’ai besoin de renfort, je pense à SquadSHIFT !

Une responsable de magasin

 

Après une année d’expérimentation, il apparait que de nombreux « shifts » n’ont pas été pourvus. Pourquoi ? Tout simplement parce les besoins des magasins sont souvent concentrés à des moments précis de la semaine (le samedi notamment) et les « Squadshifteurs » sont généralement mobilisés dans leur magasin de rattachement sur ces créneaux.

Si elle ne résout pas toutes les difficultés de planification, cette initiative favorise la transversalité au sein du groupe puisque la moitié des missions a permis à des employés de travailler pour une autre enseigne. Un beau moyen pour le collaborateur d’enrichir ses compétences et son employabilité.

 

On vous propose de continuer à explorer les entreprises qui ont trouvé comment collaborer. Ou alors, continuez ici votre parcours de découverte de l’innovation managériale !

Faites voyager cette histoire !

Ce qu'on en retient...

• L’ingénieux dispositif, mixant « Tinder » et « Uber », et surtout les besoins de l’entreprise et ceux des salariés, permet de répondre à une problématique d’organisation du travail

• Le projet aurait pu être un casse-tête technique et juridique mais a pu être réalisé en quelques mois car les différentes marques utilisent les mêmes systèmes d’information

• La communication et l’animation du dispositif sont la clé pour maintenir la dynamique lancée par l’application et favoriser les « matchs » entre magasins et forces de vente

Une pratique rapportée par...

logo_aneo_rond-gris

Celia Santiago et Jérôme Labastie ont co-rédigé cet article. Tous deux consultants chez ANEO, ils sont passionnés d'innovation managériale et on contribué au développement de Humanage dès les premiers jours.

Laissez un commentaire





Vous voulez en savoir plus ou vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?

Contactez-nous sur hello@humanage.fr !