Happy people, happy family, happy customers

En Inde, de nombreuses entreprises font face à un turnover élevé. Comment peuvent-elles retenir leurs talents dans un contexte aussi compétitif ? OssCube se démarque de ses concurrents par sa culture : ici, le terme de « famille » prend tout son sens ! Mais est-ce que cela suffit ?

OssCube : un employeur qui fait de son entreprise une famille inclusive

A PROPOS DE...
osscube

Noida, Inde
Transformation digitale
250 collaborateurs
osscube.com

POUR EN SAVOIR PLUS

En Inde, la famille prend une place très forte dans la vie d’un collaborateur et la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle est moins marquée qu’en France. Il n’est pas rare de voir des entreprises indiennes inviter les parents des collaborateurs (appelés « membres ») une fois dans l’année pour visiter les bureaux. Mais… OssCube va plus loin ! Lorsqu’un membre a travaillé plus de cinq ans dans l’entreprise, sa famille reçoit un chèque ainsi qu’une lettre du PDG, qui remercie la famille entière de tout ce qu’elle fait pour l’entreprise au quotidien. On vous laisse imaginer recevoir une lettre de la part du patron de vos parents, ou de votre conjoint, vous remerciant de participer à la réussite de l’entreprise…

Le lien entre OssCube et la famille de ses membres se développe également au cours d’évènements qu’organise l’entreprise. Ainsi 5 à 6 fois par an, membres, conjoints et enfants se retrouvent pour célébrer des événements importants, faire du sport ou des jeux.

 

Les clients ne viennent pas en premier. Les employés viennent en premier. Si vous prenez soin de vos employés, ils prendront soin des clients.

Sir Richard Branson

 

Les Councils sont les garants du maintien de ce lien. Ceux-ci se forment dès que le besoin s’en fait sentir et leur objectif est multiple : ils peuvent organiser des sorties sportives ou bien mener une action solidaire. Par exemple, des membres avaient spontanément organisé une collecte pour aider un de leur collègue qui avait perdu l’accès à l’eau potable après des intempéries. Hétérogènes, les Councils regroupent hommes, femmes, managers, employés de tous les services, et bien sûr ils s’autogèrent.

Un autre de ces Councils, la Task Force, tient un rôle particulièrement important : tous les 4 mois, après avoir travaillé sur les retours et propositions des employés, elle propose des améliorations et des plans d’action à l’équipe RH. L’une des dernières actions menées est la mise en place de stationnements réservés aux femmes en bas des locaux lorsqu’elles doivent rester tard au bureau. Cette mesure a beaucoup changé le quotidien des collaboratrices qui se sentent plus en sécurité. Cette Task Force est formée de volontaires issus de tous les services et est renouvelée tous les ans. S’il y a trop de volontaires, ceux-ci se mettent d’accord afin qu’elle soit aussi diversifiée que possible.

Comme c’est le cas avec les liens familiaux, les liens de l’entreprise avec ses anciens membres se conservent même après leur départ. Lorsqu’un membre démissionne, il est invité à rejoindre l’association des alumni d’OssCube, qui remet un « Alumni award » à un ancien employé qui s’est démarqué au cours de l’année. Les alumni sont également conviés aux évènements organisés par la société. Au-delà de la dimension humaine de cette pratique, les alumni deviennent de véritables ambassadeurs d’OssCube et leur permettent même de rapporter des contrats. De plus, lorsqu’un membre quitte l’entreprise pour une aventure entrepreunariale, le fondateur d’OssCube lui accorde un mentoring : les deux se rencontrent une à deux fois tous les mois.

Mais que se passe-t-il lorsque c’est l’entreprise qui décide de se séparer d’un de ses membres ? Deux personnes de l’équipe RH sont mises à sa disposition pour préparer les entretiens, améliorer son CV et trouver un poste et une entreprise où il sera plus performant. Cet accompagnement dure jusqu’à ce qu’il trouve un nouvel emploi. 70% des personnes retrouvent ainsi un poste dans les 45 jours suivant leur départ. Ils continuent d’ailleurs d’être rémunérés jusqu’à leur nouvelle embauche.

Mais est-ce rentable ? N’y a-t-il pas des failles ? Est-ce que tout le monde au sein d’OssCube accepte ce type de relation avec son employeur ?

Depuis 2012, le chiffre d’affaires d’OSSCube a été multiplié par 5, tandis que le nombre d’employés a triplé. Chaque année, certains « anciens » n’hésitent pas à postuler pour revenir travailler pour OSScube, témoignant d’une force du lien à l’employeur exceptionnel. Cela a d’ailleurs été reconnu par les classement « Great place to work in India » plusieurs années consécutives.

 

On vous propose ici de continuer à explorer les entreprises qui ont trouvé comment motiver leurs collaborateurs. Ou alors, continuez ici votre parcours de découverte de l’innovation managériale !

Faites voyager cette histoire !

Ce qu'on en retient...

• Il est possible d’admettre que la frontière vie privée/vie professionnelle n’est pas hermétique

• L’expérience collaborateur ne s’arrête pas à sa sortie de l’entreprise : les ex-collaborateurs peuvent devenir des ambassadeurs et participent à la croissance de l’entreprise même après leur départ

• Permet de créer des liens familiaux en intégrant la famille des collaborateurs dans les évènements organisés par l’entreprise

Une pratique rapportée par...

Les Baroudeurs de l’innovation managériale ont fait le tour du monde des innovations managériales et organisationnelles. Créée par François Hubert et Léo Lustig, c’est un nouveau binôme qui prend le relais chaque année. Pour en savoir plus, vous pouvez visiter leur blog : thebaroudeursblog.com

Laissez un commentaire





Vous voulez en savoir plus ou vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?

Contactez-nous sur hello@humanage.fr !