La créativité, clé en main

En 2004, George Davison, CEO d’Inventionland, tente de sortir d’une phase de stagnation de son entreprise en repensant totalement les bureaux. Il investit alors lourdement dans des ateliers de création, mais comment les exploiter au maximum ?

Inventionland : confier les clés des bureaux aux collaborateurs pour qu’ils innovent comme à la maison

A PROPOS DE...
logo inventionland

Pittsburgh, USA
Product design
50 collaborateurs
inventionland.com

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour inciter l’ensemble de ses concepteurs à tirer le meilleur du matériel à leur disposition, et pour soutenir leur inspiration, il leur a tout simplement confié les clés des bureaux !

L’ensemble des collaborateurs a un accès total et illimité à cette infrastructure, que ce soit pour des projets personnels ou professionnels. Et avec tout le matériel disponible, ce ne sont pas les moyens qui manquent ! On y trouve des ateliers de travail du bois, du métal, de l’outillage électronique, des espaces pour le moulage, pour la peinture, pour le packaging… Il y a même des studios d’enregistrement son et vidéo (avec fond vert, caméras, micro, salle de mixage…), un atelier de couture, etc.

 

Je peux continuer d’apprendre

Tess, employée depuis 12 ans

 

Les employés sont tous des inventeurs : ils sont manuels et passionnés par leur travail. Ainsi, ils passent aussi beaucoup de leur temps libre à bricoler chez eux, à dessiner, à inventer, et à créer de nouveaux objets… Dans ce contexte, pourquoi ne pas leur donner les moyens d’explorer leurs idées les plus folles ? Davison les encourage à tout essayer, que ce soit initialement pour un projet personnel ou professionnel, car leurs découvertes et leur montée en compétence bénéficieront nécessairement à leurs clients… Ainsi, ils peuvent laisser libre cours à leurs idées… à vraiment n’importe quelles idées : ils se servent tous des bureaux pour créer leurs costumes d’Halloween, par exemple. Certaines de ces créations étaient tellement ingénieuses qu’elles sont même exposées dans les bureaux. Si ça, c’est pas de la reconnaissance, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Au-delà de l’apport en prototypes que cette pratique implique, il y a aussi une forte dimension RH. C’est en effet un élément clé dans la motivation des employés, tous restés de longue date au sein d’Inventionland. Ils affirment que ce libre accès leur permet de se sentir plus à l’aise au sein des bureaux : c’est une manière de s’approprier l’espace et de brouiller les frontières entre le travail et le hobby.

Cliquez ici pour poursuivre votre découverte de pratiques mises en place pour innover autrement. Ou alors, continuez ici votre parcours de découverte de l’innovation managériale !

Faites voyager cette histoire !

Ce qu'on en retient...

• bien-être prouvé des collaborateurs grâce au sentiment d’appropriation des bureaux

• productivité des employés même en dehors temps de travail

Une pratique rapportée par...

Sarah Spitz est co-fondatrice d'About Work. Elle a traversé les USA en 2017 avec Adèle Boinnot à la rencontre d'entreprises sortant des sentiers battus. Elle travaille aujourd'hui chez ANEO et fait partie de l'équipe Humanage. Parlez-lui d'innovation managériale et de musique rock : sspitz@aneo.fr

Laissez un commentaire





Vous voulez en savoir plus ou vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?

Contactez-nous sur hello@humanage.fr !